Archives pour la catégorie Point de vue

Les enjeux de l’accompagnement des projets artistiques des élèves au sein des écoles de musiques actuelles.

La grande majorité des écoles de musiques dites actuelles fonctionne sur un modèle né dans les années 80 et 90.

A l’époque il s’agissait de proposer une alternative à l’enseignement proposé par les conservatoires (nés, eux, à la fin du 18ème siècle), notamment en terme de répertoire.

Depuis, l’autodidaxie s’est généralisée, ou plutôt, l’apprentissage en autonomie à l’aide de cours en ligne. Et une grande partie de ce qui faisait hier le contenu des cours, notamment pour débutants, est aujourd’hui disponible sur internet et de très bons enseignants y contribuent par la mise en ligne de vidéos de qualité.

Il y a une dizaine d’années, je faisais remarquer à la directrice d’une importante école de musiques actuelles, qu’en vingt ans, beaucoup de choses avait changé à l’extérieur de l’école et très peu de choses à l’intérieur, notamment en terme de contenus pédagogiques.

Ma remarque lui avait déplu, persuadée qu’elle était que son école avait une proposition pédagogique suffisante, et je n’avais pas été entendu.

Dix ans plus tard, la plupart des écoles, année après année, constatent une érosion de leur nombre d’élèves.

Pour endiguer cette érosion il me semble souhaitable de se poser une question :

En 2018, quel est l’intérêt pour un élève de s’inscrire dans une école de musique ?

 

Ma réponse en deux points :

Lire la suite

132 total views, 4 views today

Pourquoi je fais le choix du Prix Libre….

En tant que musicien j’ai toujours dû négocier.                                                                                 Avec des patrons de bars, des boites de prod, des tourneurs, des programmateurs…etc.

A chaque nouvelle collaboration, il a fallu parler d’argent.

La question de la valeur et de la rémunération sans cesse reposée, j’ai vite réalisé qu’il n’y avait pas de lien entre les deux.

En effet, un même spectacle n’est pas vendu au même prix en fonction de l’acheteur (festival, indé ou subventionné, petite salle..etc..).                                                                                           Donc un prix différent pour une même valeur.

Autre exemple, un morceau téléchargé gratuitement n’a pas moins de valeur que le même morceau acheté.

 

Cette réflexion m’a amené à me poser plusieurs questions :

  • Comment fixer le prix de mes prestations ?
  • Comment faire en sorte que ce prix ne soit pas un frein pour celles et ceux qui ont moins de moyens ?
  • Comment faire en sorte que le critère financier soit le moins déterminant possible dans le choix d’une collaboration artistique ?
  • Comment sortir de l’idéologie de la croissance et du toujours plus ?

La réponse à toutes ces questions : proposer le Prix Libre.

Lire la suite

3,194 total views, no views today

Les trois questions à vous poser avant de vous inscrire (ou pas !) à un « tremplin »-concours.

Depuis quelques années, nous assistons à la multiplication des « tremplins » et autres concours.

J’utiliserai des guillemets pour « tremplin », tellement il me semble que le mot est souvent galvaudé.                                                                                                                                                           D’après le Larousse, le tremplin est : « ce qui donne un élan pour atteindre un objectif ».           Or force est de constater que c’est rarement le cas des « tremplins ».

En tant que responsable du pôle accompagnement de Fleury Goutte d’Or-Barbara, j’ai été invité à participer à plusieurs jurys.                                                                                                                     La première chose qui m’a frappé est que, invité en tant que responsable de l’accompagnement, j’étais quasiment toujours le seul musicien autour de la table.

En tant que musicien, ce passage de « l’autre côté » fût riche d’enseignements, et voici les trois points que je vous conseille d’étudier avant de vous décider à participer, ou pas, à un tremplin :

Lire la suite

3,298 total views, no views today

Pourquoi il est souhaitable de dissocier l’accompagnement artistique de tout objectif de professionnalisation.

Peut-on imaginer que l’accompagnement artistique ait un autre objectif que la professionnalisation des groupes ?

Deux chiffres pour illustrer la question : d’après une étude du RIF  au cours de l’année 2011, près de 14 000 groupes (près de 55 000 musicien(ne)s) ont été accueillis en répétition en Ile de France dont plus de 900 pour un travail scénique.

Combien de ces groupes vont se professionnaliser ?

Lire la suite

1,891 total views, 1 views today