Pourquoi je fais le choix du Prix Libre….

En tant que musicien j’ai toujours dû négocier.                                                                                 Avec des patrons de bars, des boites de prod, des tourneurs, des programmateurs…etc.

A chaque nouvelle collaboration, il a fallu parler d’argent.

La question de la valeur et de la rémunération sans cesse reposée, j’ai vite réalisé qu’il n’y avait pas de lien entre les deux.

En effet, un même spectacle n’est pas vendu au même prix en fonction de l’acheteur (festival, indé ou subventionné, petite salle..etc..).                                                                                           Donc un prix différent pour une même valeur.

Autre exemple, un morceau téléchargé gratuitement n’a pas moins de valeur que le même morceau acheté.

 

Cette réflexion m’a amené à me poser plusieurs questions :

  • Comment fixer le prix de mes prestations ?
  • Comment faire en sorte que ce prix ne soit pas un frein pour celles et ceux qui ont moins de moyens ?
  • Comment faire en sorte que le critère financier soit le moins déterminant possible dans le choix d’une collaboration artistique ?
  • Comment sortir de l’idéologie de la croissance et du toujours plus ?

La réponse à toutes ces questions : proposer le Prix Libre.

 

Le Prix Libre : comment ça marche ?

C’est très simple : c’est vous qui décidez seuls,  du prix que vous allez payer.

C’est le prix que vous estimerez juste en fonction de votre besoin, de votre satisfaction et de vos moyens.

 

Le Prix Libre : pourquoi ?

 

  • Pour que la dimension commerciale, qui commence généralement par « combien ça coûte ? », se poursuit par l’espoir « d’en avoir pour son argent » et se termine par le sentiment « d’avoir fait une affaire » (ou pas ! ), ne soit pas au centre de la relation.                                                                                                                                                                                                                                                                                            Trop souvent, j’ai pu constater les dégâts occasionnés sur la dimension artistique d’un projet du fait de relations qui, sans se l’avouer, étaient avant tout commerciales et motivées par la rémunération.
  • A l’heure où chacun-e essaye d’augmenter son pouvoir d’achat, gagner plus et-ou dépenser moins, le prix libre instaure un autre rapport, basé sur une relation de confiance responsable.
  • Pour promouvoir l’équité et permettre à chacun de pouvoir travailler sur son projet artistique, indépendamment de ses moyens.
  • Pour proposer une approche créative. Créative car elle nous bouscule dans nos habitudes et notre rapport à l’argent.

 

Pour conclure

Le prix libre nous oblige à réinterroger notre rapport à l’argent et la place que l’on souhaite lui donner dans nos relations.

A l’heure du savoir accessible pour tous et de « la culture du tout-gratuit », le Prix Libre bouscule les dogmes économiques.                                                                                                              Que ce soit la loi du marché (censé s’autoréguler pour fixer le prix juste) ou encore la notion de croissance et de « toujours plus ».

Le Prix Libre instaure une relation responsable de confiance mutuelle.

 

J’aurais pu travailler mon « personal branding », chercher des solutions de « monétisation », décliner une offre d’accompagnement et de conseil en packs de 67 € à 997 € (offre Gold Premium Super Top !)… 😉

… je préfère faire le pari du Prix Libre…

Puisque la question de l’argent est réglée, nous pouvons maintenant parler de musique… 😉

 

2,321 total views, 7 views today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *