Méthode pour travailler efficacement votre instrument.

La période des vacances est propice au travail de votre instrument.
C’est souvent le temps des bonnes résolutions pour se remettre à travailler la musique.

Oui, mais voilà,

Comment vous organiser pour travailler efficacement ?
Comment être sûr de progresser ?
Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ?


Prof de guitare depuis plus de vint-cinq ans, j’ai eu  plusieurs centaines d’élèves.                           Régulièrement,  j’en ai rencontré  qui passaient des heures sur leur guitare pour relativement peu de résultats.

Un des points les plus important de mon cours est donc devenu tout ce qui concerne l’organisation et la méthode de travail pour progresser régulièrement et efficacement.

Et cela se résume en trois points :

  • Gérer votre temps
  • Travailler avec méthode
  • Garder à l’esprit l’objectif de plaisir

 

1. La gestion du temps

Tout d’abord, partons d’un constat : nous avons beau être motivé(e)s, il n’est pas facile de se tenir à une discipline de travail quotidien.

Donc, mon premier conseil : travaillez peu ! mais avec un haut niveau d’exigence 😉

Il est inutile de passer des heures et des heures à travailler.
Vous allez donc devoir optimiser votre temps de travail afin d’obtenir le meilleur rapport temps passé / progression .

Comment faire ?

Tout d’abord, il vous faut une montre, afin de pouvoir bien minuter le temps passé sur chaque point travaillé.

Vous aurez également besoin d’un métronome, afin de travailler au bon tempo.
Bon, dans le sens bénéfique pour votre progression.

Ensuite il vous faut un cahier sur lequel vous allez noter le plan d’une séance type, puis chaque jour, les tempos (je n’aime pas tempi !) pour chaque exercice ou morceau travaillé.                     Le cahier vous permettra également de garder un historique et mesurer votre progression (utile pour relativiser dans les moments de découragement  😉 )

Avant de commencer

Vous devez savoir de combien de temps vous disposez pour travailler. Divisez ce temps en deux parties égales.

Partie 1 : Technique
Partie 2 : Musique

Vous êtes maintenant prêt pour vous organiser !

Pour illustrer mon propos, je vais prendre l’exemple d’un plan de travail sur une séance d’une heure, ce qui est suffisant pour une progression régulière. (Si vous êtes complètement débutants, divisez tous les temps par deux pour une séance totale de 30 minutes.). Donc :

Partie 1 : 30 minutes de technique                                                                                                            Partie 2 : 30 minutes de musique

 

Partie 1 : Technique – 30 mn (en 3 ou 6 exercices)

Choisissez des exercices correspondant aux points techniques sur lesquels vous souhaitez progresser. Par exemple, un travail sur la précision des bends, ou les extensions, ou encore une technique de rythmique main droite (pour les droitiers)… etc.

S’il y a une difficulté particulière dans le morceau que vous étudiez dans la partie 2, c’est le moment de l’isoler pour la travailler.

Sur 30 minutes, vous pouvez travailler jusqu’à 6 exercices.                                                                   Si vous êtes débutants et travaillez sur une séance totale de 30 minutes, travaillez maximum 3 exercices sur votre partie technique (sur 15 mn).

En travaillant sur un point technique tous les jours 5 minutes, mais de manière très efficace, vous progresserez.

Plus exactement, si vous choisissez 6 exercices, je vous conseille de ne travailler que 4 minutes par exercices et de garder une minute de pause entre chaque exercice. Bien évidemment, vous pouvez vous concentrer sur trois exercices de 9 minutes (toujours avec une minute de pause).

Et c’est une des bases de ma méthode : travailler peu mais très bien !

A propos des pauses

Pour que la pause soit bénéfique il faut la faire avant que vous n’en ressentiez le besoin et il est souhaitable de vraiment « décrocher » de ce que vous venez de travailler avant d’attaquer le point suivant.

Ma technique pour faire une vraie pause :

Lire une page de BD, notamment celles où il y a une histoire courte par page.
C’est court et cela permet de lâcher, surtout si vous avez arrêté le précédent exercice un peu tendu.                                                                                                                                                            Ce qui peut arriver lorsque l’on « n’y arrive pas ». 😉

Une fois le temps alloué à la partie technique écoulé, et que vous soyez content de vous ou pas,  vous vous arrêtez et vous passez à la…

 

Partie 2 : Musique – 30 mn (en 3 parties)

Pour cette partie, tout dépend de ce que vous êtes en train de travailler.
Vous pouvez ne travailler qu’un morceau ou extrait, en boucle.

Pour les élèves qui souhaitent également travailler l’improvisation, je conseille de diviser cette partie en deux :

10 mn : travail sur l’accompagnement
10 mn : travail sur l’improvisation.

Mais vous pouvez également travailler 20 minutes sur le déchiffrage d’un titre.

 

Qu’est-ce que «travailler efficacement» ?

L’erreur très répandue consiste à prendre l’instrument, commencer à travailler, et puis s’arrêter un peu « n’importe comment ».

Pour travailler efficacement il s’agit tout d’abord de ne pas perdre de temps et de bien respecter votre plan de travail.

Sur le travail technique, votre objectif ne doit pas être « d’y arriver » mais juste d’être le plus appliqué possible pendant 4 minutes.

 

Ce qu’il ne faut pas faire :

La tendance « naturelle » est de s’acharner pour obtenir un résultat.
Moins on y arrive plus on se tend.                                                                                                         Avec la tension on reprend, généralement à un tempo plus élevé, donc on y arrive encore moins, jusqu’à saturation puis on passe à autre chose.

Travailler efficacement c’est :

  • Respecter le plan, donc utiliser la montre et minuter précisément chaque exercice.
    Vous n’avez pas terminé, envie de continuer, mais le temps est écoulé ?
    Arrêtez -vous ! Vous continuerez demain.
  • Respecter votre plan de travail va vous permettre de suivre votre programme complet sur le temps dont vous disposez.
  • Travailler immédiatement au bon tempo.
    D’où l’utilité d’avoir un métronome (avec graduation de 1 en 1) et un cahier pour noter les tempos chaque jour.                                                                                                                         Ainsi le lendemain, vous reprendrez exactement au tempo où vous vous étiez arrêté la veille et vous ne perdrez pas de temps à chercher le bon tempo.

 

A propos de la vitesse de travail

Nous avons tous une tendance « naturelle » à travailler trop vite. Ralentissez !

Dites-vous que, quoique vous travailliez, il y a un tempo auquel vous pouvez y arriver parfaitement, il suffit de ralentir pour le trouver.

Pour un exercice technique, le bon tempo est celui auquel vous arrivez à jouer parfaitement l’exercice tout en ayant besoin de rester concentré.
Un point de plus, vous n’y arrivez pas, un ou deux points de moins et c’est « trop facile ».
Ensuite, vous accélèrerez progressivement (+1 ou 2 points) chaque jour.

Isolez la difficulté et travaillez-la en boucle.                                                                                           J’ai connu des guitaristes qui jouaient un titre depuis des années en faisant toujours le même pain au même endroit ! Alors que cela aurait pu être réglé en quelques jours.

 

Partie 3 : le plaisir ! – 10 mn

Si vous avez bien suivi, vous avez noté qu’il manquait 10 minutes sur la partie Musique.
Vous allez utiliser ces 10 minutes pour jouer, dans le sens ludique du terme.

Faites-vous plaisir !

Sur une compo, en improvisant par-dessus un titre, en jouant un morceau que vous connaissez et que vous aimez … etc.                                                                                                                            Là, il n’est plus question de travailler, mais juste de prendre du plaisir.

Ces 10 dernières minutes ne sont pas négociables. Vous devez terminer vos séances de travail par ce moment.

Pourquoi ?

Parce que demain peut-être que vous n’aurez pas le courage et-ou l’envie de travailler votre instrument.

Or, si vous respectez quotidiennement votre plan de travail, que va retenir votre cerveau ?    Que, certes, il y a des côtés un peu rébarbatifs, des difficultés à surmonter mais :

  • cela ne dure que quelques minutes ( 4 ! )
  • ça se termine par du plaisir.

Vous ne devriez jamais reposer votre guitare sans vous êtes fait plaisir.

Pour conclure

Plus vous serez présent et concentré, plus votre travail portera ses fruits.

Si vous avez plus de temps, augmentez la durée de chaque partie tout en conservant les proportions. Mais uniquement si vous êtes absolument sûrs d’avoir du temps.                                Sinon faites une première heure, puis recommencez pendant une deuxième heure.

Pour les plus avancés d’entre vous, vous pouvez utiliser la même organisation sur plusieurs heures.                                                                                                                                                              Il faudra juste varier les sujets : lecture, repiquage, travail rythmique, harmonie, composition etc…                                                                                                                                                                  A savoir qu’il est rare que l’on reste concentré plus de 20 minutes sur un même sujet.
Donc variez et faites des pauses, avant de saturer.

J’ai personnellement testé sur des journées de 6 à 8 heures de travail avec des « chapitres » de 20 minutes, et je ne voyais pas la journée passer !

Ne vous mettez pas la pression du résultat, contentez-vous de travailler avec application et concentration tous les jours.

Et surtout, n’oubliez pas qu’il ne suffit pas de travailler, vous devez savoir pourquoi vous travaillez. 😉

  1. Pratiquez
  2. Pratiquez bien
  3. Comprendre pour quoi vous pratiquez.

Ensuite, oubliez tout et jouez !

Vous êtes guitaristes ou jouez d’un autre instrument ? Vous êtes prof ?                                             Comment organisez-vous votre temps de travail et-ou que conseillez-vous à vos élèves ?

1,303 total views, 3 views today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *