Comment réussir dans la musique ?

Riche d’une expérience professionnelle de plus de vingt-cinq ans, je vais vous révéler le secret pour réussir dans la musique.

Toutes celles et ceux qui ont réussi dans la musique, connaissent ce secret.

Si, vous aussi, vous voulez réussir, ce billet est pour vous.

 

 

 

Franchement ?!?

Vous croyez encore à ce genre d’accroche ?  🙂

Non seulement cette promesse est à la limite de l’escroquerie même si, contrairement à d’autres, je ne vous fais pas payer, mais surtout, ça veut dire quoi : « réussir » ?

Ça se mesure comment ?

Réussite artistique ? économique ? humaine ?

S’épanouir artistiquement, même sans gagner d’argent, c’est  réussir ou échouer ? 😉

 

Il me semble beaucoup plus pertinent de vous proposer de réfléchir à :

« Comment faire progresser votre projet ? »

Contrairement à la notion de réussite, toute relative, celle de « progrès » touche tout le monde, quelque soit le stade d’avancement du projet.

Il y a toujours un moment où nous nous sentons bloqués et d’autres moments où tout semble fluide et évident.

 

Comment relancer la machine quand ça patine ?

Souvent, les groupes commettent l’erreur de se focaliser sur la partie « stratégie de développement ».

Or, à mon sens, ce n’est que l’un des trois points à étudier et, sans doute, le moins important.

Même si nombre de coachs et autres « conseils en stratégie » essaieront de vous convaincre du contraire, en vous vendant des « formations », du coaching ou même des livres vous expliquant « Comment réussir dans la musique », tout n’est pas que question de réseautage, visibilité, actualité, monétisation…etc.

Après avoir reçu en entretien plusieurs centaines de groupes qui ne comprenaient pas pourquoi leur projet stagnait, j’ai repéré qu’il y avait trois points à observer :

  1. votre vie personnelle
  2. le sens artistique de votre projet
  3. votre stratégie de développement

 

La stratégie de développement

C’est le sujet dont vous entendrez le plus parler et pour lequel il y a le plus de « formations », ateliers, livres, tables rondes, webinar, rencontres pros etc…

On y aborde les questions de planning, de supports, d’algorythme, de community management, de réseaux (virtuels ou pas), de plan promo, de monétisation…

Si vous lisez ce billet, il est fort probable que vous ayez déjà eu accès à toutes ces informations.

Pour ce qui est du buisness du conseil sur « comment réussir », nous pouvons faire un parallèle avec cette citation sur la Ruée vers l’Or :

« Pendant la Ruée vers l’Or, ce sont les vendeurs de pelles qui ont fait fortune » ! 😉

 

Les deux autres points sont beaucoup plus rarement abordés, pour autant, ils me semblent bien plus importants.

  1. votre vie personnelle
  2. le sens artistique de votre projet

 

1.Votre vie personnelle:

Si vous traversez une période délicate de votre vie, il se peut que votre projet artistique en pâtisse.

Un projet artistique demande beaucoup d’énergie et une disponibilité de chaque instant.
Il y a en permanence des décisions impactantes à prendre et vous aurez besoin d’avoir les idées claires.

Les vicissitudes de la vie, qu’elles soient affectives, matérielles (économiques), ou médicales, peuvent avoir pour conséquence, que vous ne soyez pas dans les meilleures dispositions pour prendre les bonnes décisions.

Peut-être serait-il alors plus sage de mettre votre projet en stand-by quelques temps en attendant de retrouver une certaine sérénité plutôt que de vous obstiner à ne rien lâcher au risque de commettre des erreurs lourdes de conséquences pour la suite.

 

2. Le sens artistique de votre projet:

Quand j’interviens en accompagnement artistique auprès d’un groupe, que ce soit en répétition, en studio d’enregistrement, sur scène, ou sur des questions liées au développement du projet je commence toujours par un entretien.

Entretien au cours duquel je cherche à comprendre quel est le sens artistique du projet, et s’il est bien clair et partagé par tous les membres du groupe.

Je suis souvent frappé par le nombre d’artistes qui ne sont pas au clair avec leur projet et-ou qui sont incapables de le présenter et d’en parler.

Soit que le sens artistique n’est pas compris et partagé par tous les membres du groupe. Soit que l’artiste n’est pas capable de l’exprimer verbalement.

Or la première chose qui est évaluée par les pros et le public, et ce, de manière consciente ou inconsciente, c’est la cohérence de votre projet.

Que tous ses aspects soient porteurs et animés par le même sens artistique.

En effet, comment convaincre, séduire et fédérer une équipe de partenaires autour de votre projet si le sens artistique n’en est pas clair pour vous-même ?

Entendons nous bien, je ne fais pas référence ici à la capacité à réciter un pitch de com.
( là aussi, il existe moult ateliers et formations sur « Comment présenter votre projet ? »). Ce que je questionne c’est le sens profond de votre démarche artistique, « les fondations » de votre projet.

La communication, l’identité visuelle (sur les documents de com ET sur scène) doivent être en cohérence avec l’identité sonore, et le tout, en cohérence avec ce sens artistique.

Pour ma part, je considère que tout accompagnement artistique ou coaching qui ferait l’économie de la réponse à cette question ne ferait que travailler en surface.

Car, à quoi bon, travailler une scénographie, des prises de parole, une set-list, une identité visuelle ou une stratégie de com sans, au préalable, questionner le sens ?

Parfois, il y a besoin de plusieurs heures d’échanges afin de mettre à jour un début de réponse.

Pour autant, une fois que cela est fait, toutes les autres questions trouvent leurs réponses bien plus facilement. Qu’il soit question d’artistique (son, arrangements..), de communication, de choix d’une stratégie ou de partenaires à contacter.

A l’inverse tant que cette réflexion n’a pas été aboutie, le manque de cohérence fait qu’il n’est pas rare que le projet stagne.

Notamment s’il est mal identifié par les éventuels partenaires qui, eux, ont besoin de sentir que vous savez exactement où vous voulez aller, ce que vous faites et surtout, pourquoi.

 

De plus, remettre à jour le pourquoi du projet permet de re-questionner des choix qui, parfois, le temps passant, n’ont plus de sens. Qu’il s’agisse d’une couleur de son, d’un type d’arrangements, d’un choix de musiciens ou même de matériel.

Or chacun de vos choix a une incidence sur l’identité artistique de votre projet.

Même si ces choix ont pu être pertinents à un moment donné, au bout de quelques années, il y a risque que l’envie et le sens artistiques originels se soient dilués, et que ce ne soit plus si clair.

Il va alors y avoir un décalage entre ce que vous pensez proposer, cohérent à vos yeux, et la manière dont le projet va être perçu par une personne découvrant votre musique.

Or pour que votre projet rencontre son public et, accessoirement, séduise des professionnels, il est indispensable qu’il apparaisse cohérent, avec une identité affirmée.

 

 

Conclusion :

Avant de vous jeter sur le premier article vous promettant les clés de la réussite, posez-vous les bonnes questions :

Etes-vous dans une période de votre vie propice à développer votre projet artistique ?

Etes-vous bien au clair sur le sens artistique de votre projet et capable d’en parler ?

Tous les aspects de votre projet (son, image, com..) vous semblent-ils en cohérence avec votre identité artistique ?
Et, pour vous, ça veut dire quoi « réussir » ? 😉

 

 

771 total views, 1 views today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *